Informations sur le Bruit au Travail

FACTEURS CONSTRUCTIFS

Trois points sont essentiels au succès d’un projet d’encoffrement. La conception de l’encoffrement doit tenir compte précisément des contraintes géométriques et opérationnelles. En effet, on ne modifie pas la structure lors du montage sans perte de performance. Au montage, le découplement de l’encoffrement est primordial pour éviter transmission et rayonnement acoustique de vibrations parasites. Enfin, le jointoyage de toutes les fuites potentielles doit être soigné.

 

PLANS DE FABRICATION

Croquis à main levée Entre l’étude du projet et sa réalisation, il peut se passer plusieurs mois pendant lesquels l’entreprise a pu faire des modifications d’implantation d’auxilliaires, de circuits opérationnels, de chemins de passages. On vérifie aussi que les réductions de bruit à la source planifiées ont été réalisées.

Précision des relevés

Le chargé d’affaires vérifie sur place l’ensemble des contraintes et effectue un relevé de cotes précis. Il valide point par point les solutions techniques retenues, les ouvertures, les passages, les vitrages et de façon générale l’environnement de la machine à insonoriser. L’encoffrement étant un ensemble conçu en fonction d’un objectif acoustique complexe, il faut minimiser les modifications à réaliser lors du montage pour éviter de perdre en performance acoustique.

Un encoffrement doit en plus répondre aux exigences de normes, en particulier de sécurité.

Plan 3D d'un encoffrement de ligneCAD 3D et simulation

Le concepteur travaille avec un logiciel de CAD en 3 dimensions qui lui permet de réaliser :

  • des plans détaillés de l’encoffrement,
  • des simulations de comportement acoustiques,
  • selon les cas, des simulations thermiques – pour le dimensionnement de la ventilation -,
  • ou de flux d’air – pour le dépoussiérage -,
  • les plans de découpe des éléments – par exemple le développé d’une tôle de porte, avant pliage -,
  • les programmes d’usinage  – par exemple la découpe laser de la porte –

MONTAGE

Découplement de l’encoffrement

Toute liaison rigide avec la machine ou d’autres éléments vibrants peut exciter les parois de l’encoffrement et générer du bruit. Il est donc indispensable de désolidariser ces éléments par exemple à l’aide de plots de suspension.

Fuites acoustiques

Tous les interstices de l’encoffrement doivent être soigneusement traités :

  • espaces entre sol et parois
  • appuis contre la machine
  • fixations contre des éléments du bâtiment
  • passages de câbles et de tuyaux
  • insertion de canalisations de ventilation

Ces endroits constituent des fuites acoustiques potentielles et sont critiques dans l’obtention de l’insonorisation souhaitée. On utilise généralement des joints synthétiques, des mousses, du caoutchouc et du presse-étoupe.

Des joints bitumineux permettent de boucher tous les espaces non opérationnels : liaison entre sol et encoffrement, passages de câbles et de tuyaux, insertion de canalisations de ventilation, etc. Les portes d’accès, les trappes de maintenance et les autres ouvertures sont critiques : leur conception et leur construction doivent être soignées pour éviter une perte d’efficacité de l’encoffrement avec le temps, suite à des dégradations qui constitueront des fuites acoustiques.

 

Dossier ENCOFFREMENTS

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Web news
Tags
Contact

Delaunay SAS, éditeur de protection-bruit.fr :

Tél. 33 3 44 07 30 60

ou utiliser le formulaire de contact

Suivre Delaunay SAS, solutions d’insonorisations acoustiques sur mesures :

  logo LinkedIn    logo Viadeo    logo Facebook