dans l'entreprise et son environnement

Chantiers : pose de pieux et palplanches

Les pieux et palplanches sont posés traditionnellement par battage : le « gros marteau » objet de l’article du Sud Ouest (voir l’extrait ci-dessous) est utilisé pour enfoncer les palplanches comme on le fait avec un marteau pour enfoncer des clous. Cette opération est extrêmement bruyante.
L’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics a édité une fiche de prévention « Fonçage de palplanches », qui met en évidence les risques pour les travailleurs des chantiers concernés. 

Le vibrofonçage des palplanches est une autre technique qui permet de réduire fortement le bruit, de réduire la durée des travaux et les coûts  mais qui semble réduire la stabilité de la structure dans certaines conditions

Comme pour d’autres travaux de chantier, lorsque des techniques alternatives sont en concurrence, on observe qu’en ordre d’importance décroissante, les critères de choix sont souvent ceux-ci :

  1. La disponibilité de la technologie choisie auprès des entreprises et prestataires qui réaliseront le chantier. 
  2. L’expérience et les habitudes du maître d’ouvrage.
  3. Les caractéristiques de l’ouvrage à la fin des travaux, en particulier le respect du cahier des charges.
  4. La sécurité et la santé des travailleurs.
  5. Les risques de dommages à l’environnement.
  6. Les nuisances imposées au voisinage…

 

 

******************************************

Le bruit du chantier en question – Sud Ouest.fr

Que les travaux ne seraient pas silencieux avait été annoncé. Mais lundi soir, peu après 21 heures, beaucoup d’habitants du centre-ville de Gujan-Mestras ont été surpris par le bruit d’énormes coups de marteau (un gros marteau) venant de la gare.

 

Source : Le bruit du chantier en question – Sud Ouest.fr